Menu
Algérie : Carlos Queiroz a failli signer

Considérée comme l’une des toutes meilleures équipes en Afrique sous l’ère Christian Gourcuff, l’Algérie n’est pas parvenue à assumer la succession du Français et a considérablement reculé dans la hiérarchie continentale. Pourtant, l’ancien président de la Fédération algérienne (FAF), Mohamed Raouraoua, vient de révéler qu’il a failli réaliser un gros coup en avril 2016 en passant tout près de débaucher Carlos Queiroz pour prendre le relais du Breton. Mais le Portugais a finalement rempilé avec la sélection d’Iran après le règlement d’impayés.

"Nous avions trouvé un accord final avec Carlos Queiroz qui allait même signer son contrat à Alger, mais les Iraniens ont refusé sa démission en lui versant ses indemnités", a raconté le dirigeant à la chaîne El Bilad TV. "Nous nous sommes retrouvés ensuite dans une situation inconfortable, ce qui nous a poussés à désigner des sélectionneurs (Milovan Rajevac notamment) qui n’allaient pas réussir malheureusement avec l’EN. L’échec est collectif, nous assumons tous nos responsabilités : staff technique, joueurs et dirigeants." Un bien mauvais enchaînement…

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Mondial 2018 : la Colombie met la pression sur le Sénégal !
Algérie : Rabah Madjer n’est plus sélectionneur (officiel)
Mondial 2018-Maroc : Renard dénonce une injustice
Maroc : Aït Bennasser rentre à Monaco
Mondial 2018 : le Sénégal a tout gâché
Sénégal : un seul changement contre le Japon
Mondial 2018 : la Tunisie officiellement éliminée
Sénégal : Aliou Cissé recadre les journalistes japonais
Tunisie : Khazri déplore des "erreurs grotesques"
Japon-Nishino : "prendre 5 kg et 5 cm avant le Sénégal"
Voir + d'infos