Menu
Amical : le Maroc s’est réveillé trop tard

Le Maroc s’est logiquement incliné 2-1 face aux Pays-Bas ce mercredi en match amical à Agadir. Malgré une seconde période plus intéressante, les Lions de l’Atlas ont payé leurs errances défensives et leur manque d’imagination, excepté Boufal.

Après sa CAN 2017 encourageante et ses bons résultats en mars, le Maroc a subi un petit coup d’arrêt en s’inclinant 2-1 à Agadir face aux Pays-Bas ce mercredi en match amical. Malgré une possession équilibrée, la défense des locaux montrait rapidement quelques signes de fébrilité qui auraient pu être payés au prix fort si Promes, oublié en pleine surface, n’avait pas raté sa reprise. Mais ce n’était que partie remise car quelques minutes plus tard, Depay se jouait d’Amrabat côté gauche avec des passements de jambes suivis d’un double contact, avant de centrer pour Promes, oublié dans la surface, qui reprenait victorieusement malgré le retour de Dirar (0-1, 22e).

Par la suite, Munir sauvait la mise en détournant fermement la frappe de Janssen qui venait d’effacer Da Costa. Hormis quelques déboulés de Boufal, plusieurs fois taclé in extremis dans la surface, les hommes d’Hervé Renard ne parvenaient pas à se montrer dangereux, ni même à poser leur jeu, abusant de longs ballons. Pour ne rien arranger, le match était haché par les nombreuses fautes, à l’image de plusieurs interventions très limites d’un Belhanda dans tous les mauvais coups.

Les Oranje à dix, le bijou de Boussoufa

Heureusement, les Marocains revenaient des vestiaires avec de meilleures intentions. Très remuant, Boufal débordait et obligeait Zoet à une belle horizontale. Sur le corner, la tête de Da Costa passait juste au-dessus. Mais alors que les Lions semblaient revenir dans la course, une nouvelle absence de leur défense les plombait pour de bon. A la suite d’un dégagement de son gardien, Promes centrait pour Janssen. Esseulé en pleine surface, le Spur avait tout loisir d’enchaîner contrôle de la poitrine-reprise du bout du pied pour battre Munir (0-2, 69e).

Pourtant, c’est à ce moment précis que les Marocains se relançaient. De Ligt était logiquement exclu après avoir accroché Azaro qui partait seul au but. Et l’artiste Boussoufa se chargeait de transformer le coup-franc juste devant la surface qui s’en suivait en prenant Zoet à contre-pied dans son petit filet (1-2, 72e) ! Revigorés par ce bijou, les locaux se lançaient à l’assaut du but adverse, devant lequel les centres pleuvaient, mais sans faire mouche… Sans un raté de Promes, les Oranje auraient même pu inscrire un but de plus. Le Maroc a dix jours pour se ressaisir avant le coup d’envoi des éliminatoires de la CAN 2019 face au Cameroun.

- Les compositions de départ :

Maroc : Munir – Amrabat, Da Costa, Saiss, Dirar – Belhanda, El Ahmadi, Boussoufa – Fajr, Bouhaddouz, Boufal

Pays-Bas : Zoet - Veltman, De Ligt, Hoedt, Aké - Vilhena, Berghuis,Toornstra- Promes, Janssen, Depay

- Le numéro de Depay sur le premier but :

- Le superbe coup-franc de Boussoufa :

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
France : Ousmane Dembélé va construire une mosquée en Mauritanie
Sénégal : après le Mondial, l’arbitre Malang Diédhiou annonce sa retraite
Bordeaux : Boupendza prolonge et part en prêt
Malaga : le gardien du Maroc a signé
Mondial 2018 : la FIFA met la Fédération égyptienne à l’amende
Torino : Nkoulou déjà tenté par un départ ?
Arsenal : Kelechi Nwakali prêté à Porto
Beijing Guoan : Bakambu s’illustre d’entrée
OL : signature d’un jeune défenseur camerounais
Hebei China : Gervinho écarté de l’équipe première ?
Voir + d'infos