Menu
Cameroun-Algérie : Ghoulam, Toko Ekambi… des absents polémiques de chaque côté !

Déjà éliminés, le Cameroun et l’Algérie s’affrontent samedi pour un match sans enjeu dans les qualifications au Mondial 2018 avec des absences controversées de chaque côté. L’Algérien Faouzi Ghoulam affirme être malade mais la Fédération a des doutes, tandis que le Camerounais Karl Toko-Ekambi dément avoir décliné sa convocation contrairement à ce que prétend son sélectionneur !

C’était prévisible et cela n’a pas manqué ! Déjà hors-couse dans les éliminatoires du Mondial 2018, le Cameroun et l’Algérie se retrouvent samedi à Yaoundé pour la 5e journée à l’occasion d’un match qui n’a pas d’enjeu majeur si ce n’est celui de préparer l’avenir. Côté algérien, le président de la Fédération (FAF), Kheireddine Zetchi, avait annoncé la couleur dès le début : les Fennecs se présenteraient avec un visage rajeuni et sans plusieurs cadres, accusés de manquer d’implication.

Exit donc Riyad Mahrez, Islam Slimani ou encore Nabil Bentaleb, écartés pour l’occasion. La blessure de Yacine Brahimi, venu la faire constater sur place, n’était en revanche pas prévue. En toute logique, Faouzi Ghoulam aurait donc dû être l’unique tête d’affiche à faire le voyage. Sauf que le latéral gauche de Naples n’a pas honoré sa convocation en affirmant être malade. "Le SSC Napoli, a envoyé une correspondance à la Fédération algérienne de football pour l’informer que le joueur souffre d’une fièvre, d’une diarrhée et de vomissements et que son état de santé ne lui permet pas de voyager afin de venir faire constater sa maladie par le staff médical de la sélection nationale", a indiqué la FAF qui suspecte une blessure diplomatique.

La FAF veut vérifier pour Ghoulam

"Etant dans l’impossibilité de vérifier les allégations du SSC Napoli, la FAF ne peut que lui laisser le bénéfice du doute en espérant à Faouzi Ghoulam un prompt rétablissement", a poursuivi l’instance, avant d’ajouter. "Cependant, et vu que le joueur a joué la veille 87 minutes un match de Serie A, elle examine l’éventualité d’envoyer un médecin à Naples pour examiner le joueur, comme l’y autorise la réglementation".

En attendant de voir si la FAF met ses menaces à exécution, le Cameroun est confronté à une problématique un peu similaire. Plus que les cas d’Eric-Maxim Choupo Moting, comme très souvent blessé, et d’André Onana, qui a encore décliné, c’est l’absence de Karl Toko-Ekambi qui fait couler beaucoup d’encre. "Il n’accepte pas de venir et de ne pas jouer. Encore une fois, il refuse de revenir au Cameroun pour les matchs internationaux. Refuser de venir en sélection, ce n’est pas un comportement professionnel", a déploré le sélectionneur des champions d’Afrique en titre, Hugo Broos, lundi en conférence de presse.

Sauf que l’ailier d’Angers tient une version des faits bien différente. "Je n’ai jamais refusé de répondre à une convocation. Après avoir reçu la pré-convocation, le staff m’a appelé pour m’informer que le coach ne m’avait pas retenu dans la liste des 23. Comment peut-il dire en conférence que j’ai boycotté la sélection ?", s’est étonné l’Angevin au micro de Vox Africa. En tout cas, pour un match sans enjeu, ce Cameroun-Algérie fait beaucoup parler de chaque côté !

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Tunisie : les locaux en stage surprise avant la Libye
Club Africain : Marco Simone catégorique pour son avenir
Al Ahly : Walid Azaro savoure son triplé
TP Mazembe- SuperSport United, faits et dates de la finale
CHAN 2018 : l’Egypte décline, l’Algérie espère !
Coupe de la CAF : le TP Mazembe reste à Rabat
Coupe de la CAF : SuperSport douche le Club Africain
LDC : Al Ahly éjecte l’ES Sahel 6-2 !
Nigeria : prolongation en vue pour Rohr
Lille : Mendyl, anniversaire gâché et retour cauchemardesque
Voir + d'infos