Menu
CAN 2019-Cameroun : Ahmad met encore la pression

Voilà des propos qui vont encore faire parler au Cameroun. A l’issue de la visite d’inspection effectuée le mois dernier, les premières indiscrétions faisaient état de retours positifs de la part des inspecteurs au sujet du pays-hôte de la CAN 2019. Mais le président de la CAF, Ahmad, dont la cote de popularité est au plus bas au pays des Lions Indomptables, a envoyé le message contraire, mettant à nouveau la pression sur le Cameroun.

"Il n’y a pas du tout de polémique sur CAN 2019. Il y a une mission d’inspection et le cabinet Roland Berger, en charge d’un audit infrastructurel et organisationnel de la CAN, qui a fait des inspections sur le terrain. Il existe une différence énorme entre les rapports d’inspection et les cahiers des charges. De ce fait, il a été demandé au Cameroun de rattraper ce retard", a lancé le Malgache en conférence de presse à Casablanca.

"Des gens sont en train de mentir. Je suis un homme de parole, mon comité exécutif ne change pas d’un iota. Nous appliquons la réglementation avec toute sa vigueur. Le cahier des charges exige des infrastructures, des hôtels, des stades, des hôpitaux et beaucoup de choses". En juin 2019, le Cameroun doit accueillir la première CAN à 24 équipes et toutes les infrastructures supplémentaires que cela implique.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
CAN 2019-Togo : toujours sans Adebayor en Gambie…
CAN 2019 (Q) : le programme de mardi
Sénégal : Mané incertain face au Soudan
Lille : Nicolas Pépé élu joueur de Ligue 1 du mois de septembre
Côte d’Ivoire : sans Zaha et Serey Dié à Bangui
Maroc : le penalty, un ancien international vole au secours des Comores
Gabon : encore une brouille avec Aubameyang ?
Guinée Bissau : le sélectionneur va mieux
CAN 2019-Tunisie : Anice Badri en renfort
Sénégal : au tour de Gana Gueye…
Voir + d'infos