Menu
CAN 2019-Cameroun : consterné, le gouvernement crie à l’injustice !

Très attendue, la réaction du gouvernement camerounais suite à la décision de la CAF de lui retirer l’organisation de la CAN 2019 est intervenue ce samedi via le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Le dirigeant a dénoncé une "injustice flagrante" et déploré un manque d’éthique de la part de la CAF.

Près de 24 heures après l’annonce de la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, le gouvernement camerounais a réagi ce samedi par la voix du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Présent en conférence de presse, l’homme politique a dénoncé une "injustice flagrante", en sous-entendant que les dés étaient pipés d’avance.

Pour prouver à la CAF qu’elle a eu tort, le ministre a indiqué que le président Paul Biya s’engage à terminer les travaux d’infrastructures dans les temps, comme si la CAN avait bien lieu au pays. En revanche, le gouvernement n’a pas indiqué vouloir faire appel ni précisé s’il espère récupérer l’organisation de l’édition suivante en 2021. Issa Tchiroma Bakary a conclu en demandant aux Camerounais de garder leur calme malgré leur déception.

- Le communiqué du gouvernement camerounais :

"Le Gouvernement de la République du Cameroun a pris connaissance avec consternation de la décision du Comité Exécutif de la CAF réuni à Accra le 30 novembre 2018, de retirer au Cameroun l’organisation de la CAN 2019.

Cette décision étonnante à plus d’un titre, ne rend assurément justice ni aux investissements colossaux consentis par notre pays et qui se traduisent aujourd’hui par de belles infrastructures modernes visibles de tous, ni à l’engagement déterminé du Chef de l’État et au Peuple camerounais à déployer les efforts nécessaires pour abriter en 2019, une fête éclatante du football africain.

Force est de constater que notre pays a fait l’objet dès le départ, dans le cadre de ce dossier, d’un traitement qui ne peut que susciter des interrogations.

Face à cette injustice flagrante, le Gouvernement de la République demande au Peuple camerounais de garder toute sa sérénité et de ne pas céder à la tentation des polémiques stériles.

Le Cameroun n’a pas démérité. Il le prouvera à la face du monde en poursuivant avec la même détermination, la construction de ces belles infrastructures qui appartiennent au Peuple camerounais et en les achevant à bonne date, ainsi que s’y est engagé le Chef de l’État.

Il y a néanmoins lieu de souligner que le football africain ne pourra se hisser au niveau de celui des continents plus avancés, sans le respect d’une certaine éthique.

Notre pays, qui a écrit certaines des pages les plus belles du football africain, continuera à œuvrer sans relâche, de concert avec les autres pays africains et les instances internationales du football, au développement du football de notre cher continent."

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
CAN de Beach Soccer : Sénégal-Maroc et Egypte-Nigeria en demies
Olympiakos : le départ de Yaya Touré officialisé
CAN 2019 : un joueur du Sénégal déjà forfait ?
Mercato : Yaya Touré et l’Olympiakos, c’est déjà fini ?
CAN de Beach Soccer : le Maroc et le Sénégal en demies !
CAN 2021-Côte d’Ivoire : "magouille", "décision stupide"… Aurier se lâche !
CAN 2019-Congo : vraie ou fausse candidature ? Les vérités d’Ahmad
CAN 2021-Côte d’Ivoire : Ahmad tire à vue !
Equipe-type de l’UEFA : 3 Africains parmi les 50 nommés !
CAN de Beach Soccer : le Maroc élimine la Côte d’Ivoire
Voir + d'infos