Menu
CHAN 2018 : Maroc-Nigeria, jour de finale à Casablanca

Pays-hôte du CHAN 2018, le Maroc n’est plus qu’à 90 minutes (ou plus si affinités) de son rêve de sacre à la maison. Pour cela, il reste un ultime obstacle à franchir, le Nigeria en finale ce dimanche (19h GMT) à Casablanca.

Ce match a eu lieu, découvrez le score et le résumé en cliquant ici

Avant même de connaître le dénouement de la finale du CHAN 2018 qui va opposer le Maroc au Nigeria ce dimanche (19h GMT) à Casablanca, une chose est sûre : la compétition va proposer cette année un vainqueur inédit. En effet, jamais encore les Lions de l’Atlas A’ et les Super Eagles locaux n’ont mis la main sur ce trophée. Forcément, en raison de son statut de pays-hôte, une victoire serait tellement belle pour le Maroc qui a pu compter tout au long du tournoi sur un public au rendez-vous.

"On s’est battu pour arriver là. Ce n’était pas facile contrairement à ce que pensent certains. On a eu un parcours de champion, on a marqué 12 buts pour en encaisser que 2. Une finale ne se joue jamais, elle se gagne", a lancé le sélectionneur des Lions, Jamal Sellami, samedi en conférence de presse. A part en demi-finale, contre la solide Libye, qui leur a donné du fil à retordre (3-1 ap), les locaux ont maîtrisé leur parcours de main de maître.

Le souvenir de 2014...

Portés par un Ayoub El Kaabi létal depuis le début du tournoi (8 buts, un record sur un même CHAN !), les Lions pourront en plus compter sur Achraf Bencharki (Al Hilal) et Jawad El Yamiq (Genoa), éligibles pour cette finale malgré leur transfert à l’étranger. En dépit de leur statut de favoris, pas question pour les Marocains de partir avec un excès de confiance. "Avec les joueurs, on a discuté sur le match du Nigéria du CHAN 2014 lorsqu’on menait 3-0 avant de perdre 4-3 (en quarts, ndlr)", a rappelé Sellami.

Malgré un réservoir de joueurs locaux toujours aussi vaste, les Super Eagles A’ ont connu un parcours plus heurté que leur adversaire notamment à cause des blessures. Les Nigérians ont été accrochés par le Rwanda (0-0) lors du premier match, puis ils se sont qualifiés dans la douleur contre l’Angola en quart (2-1 ap) et face au Soudan en demies (1-0). Mais, forcément, les protégés de Salisu Yusuf rêvent de réaliser la surprise en douchant tout un pays.

"Cette finale ne sera guère facile pour nous. Nous allons affronter le pays hôte. Ce sera difficile car il y’aura une pression de la part du public. Les joueurs le savent et veulent créer la surprise", a glissé Yusuf. "On a atteint la finale, maintenant il faut remporter le titre", a ajouté le gardien et capitaine, Ikechukwu Ezenwa, forfait pour cette rencontre. Maroc ou Nigeria, faites vos jeux !

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
CAN 2019-Togo : toujours sans Adebayor en Gambie…
CAN 2019 (Q) : le programme de mardi
Sénégal : Mané incertain face au Soudan
Lille : Nicolas Pépé élu joueur de Ligue 1 du mois de septembre
Côte d’Ivoire : sans Zaha et Serey Dié à Bangui
Maroc : le penalty, un ancien international vole au secours des Comores
Gabon : encore une brouille avec Aubameyang ?
Guinée Bissau : le sélectionneur va mieux
CAN 2019-Tunisie : Anice Badri en renfort
Sénégal : au tour de Gana Gueye…
Voir + d'infos