Menu
Espérance-Ahly : entre fair-play et polémique, les réactions égyptiennes

Renversé par l’Espérance Tunis (3-1, 0-3) vendredi en finale retour de la Ligue des champions africaine, Al Ahly était partagé après cet échec. Si certains Égyptiens ont reconnu la supériorité de l’EST, d’autres ont mis en avant des événements comme le caillassage du bus, survenu avant le match, pour expliquer la performance chaotique du club cairote.

Alors qu’il pensait tenir sa 9e couronne et améliorer son record, Al Ahly est tombé de haut. Auteur d’une victoire polémique (3-1) à l’aller, avec deux penalties très douteux, et complètement inoffensif au retour (0-3), le club cairote a vu l’Espérance Tunis le renverser (0-3) vendredi en finale retour de la Ligue des champions, s’inclinant à ce niveau pour la 2e année consécutive.

Fair-play, la légende des Diables Rouges, Mohamed Aboutrika (2004-2014), a reconnu qu’il n’y avait pas photo entre les deux équipes. "Le trophée a été remporté par l’équipe qui l’a mérité. Félicitations à l’EST, qui fête ses 100 ans (en janvier 2019, ndlr), pour cette victoire", a lancé l’ancien international égyptien dans des propos rapportés par le site Gnet.tn. "Quant à mon cher club, il a besoin d’une réaction pour qu’il retrouve son efficacité au sein de l’administration et au niveau du staff technique".

L’assistant de Carteron dénonce un caillassage

Mohamed Youssef, l’adjoint de l’entraîneur d’Al Ahly Patrice Carteron, avait quant à lui des excuses à mettre en avant pour expliquer cet échec. Le technicien a estimé que les Egyptiens sont passés à côté de leur match en raison du climat tendu depuis leur arrivée en Tunisie suite à la victoire polémique de l’aller. "Félicitations à l’Espérance. C’est pas de chance pour Al Ahly. Nous espérions obtenir un meilleur résultat, mais ce qui s’est passé est possible dans les circonstances et l’atmosphère de l’avant-match", a lâché le coach assistant en conférence de presse avant de se plaindre du caillassage du bus d’Al Ahly sur la route qui mène au stade.

"Nous avons rencontré des circonstances difficiles lors de notre séjour de 72 heures en Tunisie avant le match et l’ambiance était loin du football. Le dernier incident a été l’agression de notre bus et la blessure d’un de nos joueurs par une pierre (le milieu de terrain égyptien Hesham Mohamed, touché au visage). Nous avons été obligés de le mettre à l’écart pour le match. Je salue les joueurs d’Ahly qui ont essayé de faire de leur mieux dans cette atmosphère difficile", a ajouté le technicien. "Nous avons joué une première mi-temps équilibrée, mais le premier but nous a embarrassés, en plus de la blessure de Mohamed Hany et de la suspension de Walid Azaro. C’est le football. Nous respectons les décisions de la CAF, mais nous avons été affectés par les sanctions rapides imposées à Ahly juste avant le match." Sur le terrain, l’EST n’a en tout cas pas volé son sacre.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
CAN de Beach Soccer : Sénégal-Maroc et Egypte-Nigeria en demies
Olympiakos : le départ de Yaya Touré officialisé
CAN 2019 : un joueur du Sénégal déjà forfait ?
Mercato : Yaya Touré et l’Olympiakos, c’est déjà fini ?
CAN de Beach Soccer : le Maroc et le Sénégal en demies !
CAN 2021-Côte d’Ivoire : "magouille", "décision stupide"… Aurier se lâche !
CAN 2019-Congo : vraie ou fausse candidature ? Les vérités d’Ahmad
CAN 2021-Côte d’Ivoire : Ahmad tire à vue !
Equipe-type de l’UEFA : 3 Africains parmi les 50 nommés !
CAN de Beach Soccer : le Maroc élimine la Côte d’Ivoire
Voir + d'infos