Menu
LDC-Arbitrage : éliminé par l’Espérance, Primeiro crie au scandale !

Privé à tort du but du 3-3 à la 81e minute, Primeiro de Agosto a dénoncé l’arbitrage du Zambien Janny Sikazwe à la suite de son élimination contre l’Espérance Tunis (1-0, 2-4) mardi en demi-finale retour de la Ligue des champions africaine.

La belle histoire s’arrête là pour Primeiro de Agosto. Aux portes d’un incroyable exploit et virtuellement qualifiés pendant 84 minutes, les Angolais ont été éliminés sur le fil par l’Espérance Tunis (1-0, 2-4) mardi en demi-finale retour de la Ligue des champions africaine. Pour le club de Luanda, la pilule a forcément du mal à passer, surtout au vu de l’arbitrage du Zambien Janny Sikazwe, au sifflet pour cette rencontre.

A la 81e minute, alors que Primeiro pensait revenir à 3-3 (ce qui obligeait l’EST à marquer deux nouveaux buts), l’officiel a en effet refusé un but parfaitement valable aux visiteurs en sifflant une faute inexistante sur le gardien tunisien Jeridi, qui venait tout simplement de réaliser une bourde sans l’aide de personne. Beaucoup ont vu dans cette action une forme de compensation après un penalty peut-être oublié en faveur de l’EST en 1ère période sur une sortie du gardien adverse. Mais cela ne suffit pas à consoler le club de Luanda, qui a crié au scandale sur sa page facebook.

"Même le Real ou le Barça..."

"Tunis : l’arbitre zambien empêche Primeiro d’arriver en finale de la Ligue des champions africaine !", a titré le club sur un post. "Le match des demi-finales de la Ligue des champions africaine a été marqué par la mauvaise prestation de l’arbitre zambien Janny Sikazwe. Aidé par ses compatriotes, Romeo Kasengele et Kawe Chansa, Janny, qui a représenté l’Afrique lors du Mondial en Russie, a effectué pendant le match une action répréhensible en violation des lois et règles du football. Ce qui s’est passé au stade Olympique de Radès, a été un scandale", a déploré Primeiro en taclant "l’ardeur du Zambien à nuire à l’effort et à l’engagement honnête de l’équipe angolaise dans la qualification pour la finale."

"Le Real et le Barça n’auraient pas réussi à se qualifier aujourd’hui. C’est honteux. Je n’ai jamais vu un match pareil durant ma carrière. C’était une guerre pas un match de football", a également taclé l’entraîneur des Angolais, Zoran Manojlovic, après la rencontre. Une mauvaise pub dont l’arbitrage africain se serait bien passé à l’occasion de ce match très suivi… Malheureusement pour Primeiro, l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) ne sera utilisée qu’en finale cette année en C1.

- Le but refusé à tort :

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
CAN U23 : le Niger résiste au Burkina Faso
CAN 2019 : un 2e forfait pour l’Algérie
CAN 2019 : Maroc-Cameroun, les compos avec Benatia, Ziyech et Choupo-Moting
CAN U23 : le Cameroun de Rigobert Song gifle le Tchad
CAN 2019 : Egypte-Tunisie, les compos avec Salah, Khazri et Sliti
CAN 2019 : le Burundi déroule 5-2 et double le Mali et le Gabon !
CAN 2019-Gabon : Lemina finalement apte !
CAN 2019 : le Maroc qualifié si…
CAN 2019 : la Guinée va rendre hommage à Abdoul Razzagui Camara
CAN 2019 : le programme de vendredi
Voir + d'infos