Menu
LDC : L’USM Alger face au piège Al Hilal

Un périlleux déplacement au Soudan face à Al Hilal attend l’USM Alger ce dimanche en demi-finale aller de la Ligue des champions. Après avoir longtemps semblé intouchable, le club algérien traverse une période de turbulences provoquée par l’affaire Belaïli. Rien de très rassurant alors que les matches à Omdurman ne sont jamais une partie de plaisir pour les visiteurs.

Tout va très vite dans le football, le refrain est bien connu. Longtemps épouvantail de cette édition de la Ligue des champions et en passe de battre le record de points en phase de groupes, l’USM Alger traverse actuellement une période de turbulences. A tel point que les Rouge et Noir s’avancent beaucoup moins sereins à l’heure de défier Al Hilal à Omdurman ce dimanche en demi-finale aller de la compétition.

Comme un mauvais présage, c’est déjà au Soudan que l’autre grand club du pays, El Merreikh, a mis fin à la série de cinq victoires consécutives de l’USMA en Ligue des champions il y a quinze jours (1-0). Rien de très bon pour la confiance, même si Miloud Hamdi avait aligné une équipe bis pour l’occasion. Cette fois, le moindre relâchement sera bien plus lourd de conséquences. D’autant qu’une ferveur sans égale attend les Algériens, comme le TP Mazembe, battu par EL Merreikh dans l’autre demi-finale (2-1), a pu le vérifier samedi.

Quatre absents

Pour ajouter encore un peu de pression sur les épaules usmistes, les médias locaux rappportent que le président d’Al Hilal a déclaré qu’il envisage de "demander à la CAF de procéder au contrôle antidopage de l’ensemble des joueurs de l’USM Alger". Une façon d’appuyer là où ça fait mal. Car depuis une semaine, malgré un bon début de championnat, l’USMA traverse une mini-crise. La faute à Youcef Belaïli, son atout numéro un dans cette Ligue des champions, suspendu deux ans par la CAF pour cause de dopage.

Un malheur n’arrivant jamais seul, Miloud Hamdi devra également se passer des services de trois autres joueurs : Hocine Benayada et Oussama Darfalou sont retenus en sélection pour la Coupe du monde militaire, alors qu’Ayoub Abdellaoui est suspendu. Tous les ingrédients pour un piège sont en place. A l’USMA de tout mettre en œuvre pour éviter qu’il se referme sur elle.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Sénégal : Koulibaly répond au Zimbabwe
Algérie : Mostefa annonce sa retraite internationale
CAN 2017 : Algérie-Tunisie, les compos probables
Maroc : Zaki se paie Renard
Cameroun-Moukandjo : "7 ans qu’on attendait ça !"
CAN 2017 : le programme de jeudi
CAN 2017 : le Cameroun renverse la Guinée Bissau
CAN 2017 : Cameroun-Guinée Bissau, les compos
CAN 2017 : le Gabon accroché par le Burkina Faso
Gabon : CAN terminée pour Lemina ?
Voir + d'infos