Menu
Maroc-Trophée des champions : l’organisation pas à la hauteur ?

Entre erreurs d’arbitrage, comportements non professionnels et soucis d’organisation après le match, Monaco et le PSG avaient beaucoup de griefs à faire valoir à l’issue du Trophée des Champions qui les a opposés samedi à Tanger au Maroc.

Probable candidat à l’organisation du Mondial 2026, le Maroc n’a pas marqué des points samedi à l’occasion du Trophée des Champions qui a opposé à Tanger le vainqueur de la Ligue 1, Monaco, au lauréat de la Coupe de France, le PSG (1-2). L’entraîneur princier, Leonardo Jardim, n’a pas caché son mécontentement au coup de sifflet final.

"Je voudrais revenir sur l’organisation de ce match. Monaco et Paris sont deux équipes du top européen, du top français. Les vingt dernières minutes, les ramasseurs de balle me disent : ’Paris va gagner’. Trois minutes de temps additionnel, alors qu’on en méritait six... Sur le coup franc qui amène le 1-1, le mur est à quinze mètres. On a besoin d’une meilleure organisation. Nous sommes habitués à la L1 et à la C1", a déploré le technicien portugais.

Une ambiance exceptionnelle

La prestation de l’arbitre local, M. el-Jaafari, a également beaucoup fait jaser avec notamment un penalty probablement oublié de chaque côté, ainsi que la non-expulsion de Kamil Glik. Pour ne rien arranger, les deux équipes ont été confrontées à un très gros souci d’organisation après la rencontre. En raison visiblement d’un retard d’avion, Monaco a dû attendre 1h du matin pour s’envoler et le PSG 3h du matin ! En attendant, les joueurs ont donc dû tuer le temps dans les couloirs du stade…

A souligner tout de même l’ambiance de feu (44 000 spectateurs) sous les yeux du président de la CAF, Ahmad Ahmad, ou encore du président de la Fédération marocaine, Fouzi Lekjaa. Sur le terrain, les hommes d’Unai Emery ont décroché leur 5e succès consécutif dans l’épreuve. En échec en première période après l’ouverture du score de Sidibé (30e), les Parisiens ont relevé la tête après la pause et renversé la vapeur grâce à leur recrue Dani Alves, buteur d’un superbe coup-franc (51e) puis passeur décisif pour Rabiot (63e).

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Mondial 2018 : Modric, Mbappé, Kane... Le tableau d’honneur
Mondial 2018 : les 14 champions du monde d’origine africaine
CAN U20 : l’Afrique du Sud accrochée, tous les résultats
Mondial 2018 : une 2e étoile, la France en liesse
Mondial 2018-France : le beau message d’Habib Beye
CAN U20 : la Mauritanie accrochée à domicile
CAN U20 : le Burkina Faso domine le Gabon
CAN U20 : Cameroun et Mali dos à dos
CAN U20 : la Zambie dompte le Burundi
Mondial 2018 : la Belgique termine sur le podium
Voir + d'infos