Menu
Mondial 2018 : l’Algérie limite la casse contre le Nigeria

Les sélectionneurs défilent, mais l’Algérie ne parvient pas à relever la tête. Déjà éliminés, les Fennecs ont achevé les qualifications au Mondial 2018 par un match nul pas franchement emballant (1-1) face au Nigeria, déjà qualifié et remanié, ce vendredi à Constantine. Pour sa première sur le banc depuis son retour, le sélectionneur Rabah Madjer n’a pas (encore ?) été en mesure de modifier le visage des Verts.

Malgré les absences de Ghoulam, Attal, Bensebaïni, Bentaleb et Soudanin tous forfaits, il fallait moins de 30 secondes aux locaux pour mettre le feu dans la défense adverse mais Slimani manquait le cadre de la tête après un bon centre de Ferhat. Une bonne entame en trompe l’œil car derrière les Algériens ne montraient plus grand-chose face à des Super Eagles remaniés mais qui faisaient la loi au milieu de terrain grâce à leur impact physique.

En raison de la pelouse en mauvais état, les imprécisions techniques se multipliaient toutefois de chaque côté. Sans rythme, sans vitesse dans les transmissions et sans plan de jeu très clair, surtout côté Fennecs, ce match ne décollait pas… A la demi-heure, Madjer surprenait son monde en sortant Nessakh, pas très rassurant mais pas spécialement fautif, par Abdellaoui. Un drôle de cadeau pour le latéral gauche qui fêtait sa première cape… Avant la pause, Nwakeme réveillait tout le monde d’une frappe en pivot dans la surface mais Chaouchi, de retour après 7 ans d’absence, se saisissait du ballon.

Mieux au retour des vestiaires, les Verts combinaient, notamment par Mahrez, mais il y avait toujours un pied nigérian pour mettre en échec Slimani dans la surface. En face, Chaouchi plongeait bien pour bloquer la demi-volée d’Iwobi. Le match commençait à devenir intéressant et Mandi avait une superbe opportunité pour ouvrir le score. Sur un corner, le gardien Ezenwa relâchait le ballon sur l’ancien Rémois mais celui-ci manquait le cadre de la tête à bout portant. La sanction était immédiate puisque les hommes de Gernot Rohr ouvraient le score sur l’action suivante. Après une relance ratée de Chafai, le colosse Ogu décochait une frappe aux 20 mètres qui surprenait un Chaouchi avancé (0-1, 63e).

L’Algérie avait l’opportunité d’égaliser mais le très actif Slimani manquait un but tout fait seul au second poteau après un centre de Mandi. Quel raté… La fin de match était ensuite gâchée par des tensions. Auteur d’un petit coup de tête sur Shehu, Brahimi s’en sortait très bien en écopant d’un simple carton jaune. Quelques minutes plus tard, le milieu offensif du FC Porto obtenait un penalty généreux après une poussette de Shehu dont il avait tiré le maillot. Le Fennec se faisait justice lui-même (1-1, 88e sp). Dans la foulée, Bounedjah manquait le cadre de la tête sur corner. C’est donc avec un bilan chaotique de deux points en 6 matchs et sans la moindre victoire que l’Algérie boucle ces éliminatoires catastrophiques. Il faudra montrer autre chose mardi en amical contre la Centrafrique.

- Les compositions de départ :

Algérie : Chaouchi - Mandi, Cadamuro, Chafaï, Nessakh – Ferhat, Medjani, Bennacer - Mahrez, Slimani Brahimi

Nigeria : Ezenwa - Shehu, Balogun, Ekong, Aina - Ogu, Etebo, Ndidi – Iheanacho, Nwakeme, Iwobi

- Le classement final :

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Maroc : le Raja Casablanca remporte la Coupe du Trône
Coupe de la CAF : TP Mazembe-SuperSport, les compos avec Matampi et Kalaba, sans Mputu
Etoile du Sahel : démission d’Hubert Velud
TP Mazembe : Kalaba met la pression avant la finale
Kenya : Paul Put nommé sélectionneur
TP Mazembe : le message de Katumbi avant la finale
Cameroun : son avenir, Broos sort du silence
CHAN 2018 : le tirage complet de la phase de groupes
Vers une réforme du classement FIFA
CAN 2019 : les éliminatoires reportés pour cause de Mondial
Voir + d'infos