Menu
Mondial 2018 : l’histoire se répète pour Vahid Halilhodzic…

A deux mois du Mondial 2018, le Japon a décidé de se séparer de l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire et de l’Algérie, Vahid Halilhodzic. Une terrible nouvelle pour le technicien franco-bosnien, évincé juste avant une Coupe du monde pour la deuxième fois de sa carrière…

A 67 jours du début de la Coupe du monde, coup de théâtre au Japon. Qualifiés pour le Mondial 2018 et adversaires du Sénégal dans le groupe H, les Samouraïs bleus vont officiellement annoncer le limogeage de leur sélectionneur, Vahid Halilhodzic, ce lundi en conférence de presse. En poste depuis mars 2015, le technicien franco-bosnien avait pourtant permis à la sélection asiatique de décrocher son billet pour la Russie. Plus que les derniers résultats très moyens des Japonais (nul 1-1 face au Mali et défaite 2-1 contre l’Ukraine lors du rassemblement de mars), ce sont des différends avec la Fédération et une certaine fracture avec les joueurs qui se trouveraient derrière cette décision.

L’effectif avait notamment du mal avec les méthodes exigeantes de l’ancien sélectionneur de l’Algérie et certains cadres écartés auraient convaincu la Fédération de se séparer de lui. De son côté, l’été dernier, "coach Vahid" avait déjà évoqué des "problèmes d’ordre privé" et "des affaires familiales", qui le poussaient à s’interroger sur son avenir. Mais tout semblait rentré dans l’ordre et le technicien de 65 ans attendait évidemment le Mondial avec impatience. Déjà rentré en France et informé de la décision de son employeur, le 8e de finaliste du Mondial 2014 se sentirait logiquement "K-O debout" selon un de ses proches cité par France Football. Il faut dire que l’ancien entraîneur de Lille et du PSG a déjà vécu cette situation.

En 2010, après avoir qualifié la Côte d’Ivoire pour la Coupe du monde, Halilhodzic avait été limogé de son poste de sélectionneur des Eléphants à 4 mois du Mondial après l’échec à la CAN en février. "C’est terrible de qualifier une équipe pour une Coupe du monde et de ne pas pouvoir l’y emmener. On me prive du Mondial alors qu’on avait terminé premiers de tous les groupes de qualification jusque-là. Je me retrouve comme au PSG, trahi par des gens en qui j’avais confiance", déplorait alors le technicien, qui avait appris son limogeage par un simple fax. Ecœuré, Halilhodzic avait même songé à prendre sa retraite, avant de repartir de l’avant. En espérant que cette fois encore, il parviendra à s’en remettre.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Mondial 2018 : les 14 champions du monde d’origine africaine
CAN U20 : l’Afrique du Sud accrochée, tous les résultats
Mondial 2018 : une 2e étoile, la France en liesse
Mondial 2018-France : le beau message d’Habib Beye
CAN U20 : la Mauritanie accrochée à domicile
CAN U20 : le Burkina Faso domine le Gabon
CAN U20 : Cameroun et Mali dos à dos
CAN U20 : la Zambie dompte le Burundi
Mondial 2018 : la Belgique termine sur le podium
France : Mbappé, les éloges de Drogba
Voir + d'infos