Menu
Mondial 2018 : le père de John Obi Mikel kidnappé en plein Mondial

Peu en vue pour le match décisif au Mondial 2018 contre l’Argentine (1-2) mardi dernier, le capitaine du Nigeria, John Obi Mikel, avait une bonne excuse. 4 heures avant le coup d’envoi de la rencontre, le milieu de terrain a reçu un appel du pays. Celui-ci provenait de ravisseurs qui l’informaient avoir kidnappé son père qu’ils ont menacé d’exécuter s’il en parlait aux autorités…

"Je ne savais pas quoi faire mais je ne pouvais pas laisser tomber 180 millions de Nigérians. J’ai été obligé de cacher ça et de représenter mon pays. Je ne voulais pas que ça pose problème au groupe, au coach car c’était un match si important pour tout le monde", a expliqué l’ancien joueur de Chelsea au média Kwese ESPN. Alors que les bandits réclamaient environ 24 000 euros de rançon à la star du Nigeria, la police est intervenue lundi pour libérer son père. Torturé durant sa captivité, l’homme devrait être évacué vers l’étranger afin de recevoir des soins. Il avait déjà été kidnappé 10 jours en 2011.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Cameroun : une touche en Suisse pour Alex Song
France : Ousmane Dembélé va construire une mosquée en Mauritanie
Sénégal : après le Mondial, l’arbitre Malang Diédhiou annonce sa retraite
Bordeaux : Boupendza prolonge et part en prêt
Malaga : le gardien du Maroc a signé
Mondial 2018 : la FIFA met la Fédération égyptienne à l’amende
Torino : Nkoulou déjà tenté par un départ ?
Arsenal : Kelechi Nwakali prêté à Porto
Beijing Guoan : Bakambu s’illustre d’entrée
OL : signature d’un jeune défenseur camerounais
Voir + d'infos