Menu
Mondial 2018 : le Sénégal saisit la FIFA !

A la suite de son élimination au Mondial 2018, le Sénégal a envoyé deux lettres de plaintes à la FIFA, indique la Fédération sénégalaise (FSF). La première proteste contre la décision de l’arbitre de refuser un penalty aux Lions lors du match crucial contre la Colombie (0-1), la seconde réclame des sanctions après le comportement peu sportif du Japon contre la Pologne (0-1).

Eliminé du Mondial 2018 jeudi à la suite de sa défaite contre la Colombie (0-1), le Sénégal n’a pas dit son dernier mot. Devancés par le Japon au classement du fair-play, les Lions de la Teranga viennent d’adresser deux lettres à la FIFA, une de protestation et une de réclamation.

La première lettre se plaint des décisions arbitrales de M. Milorad Mazic contre la Colombie. La Fédération sénégalaise (FSF) estime que l’arbitre n’avait pas à annuler le penalty initialement sifflé pour une faute sur Sadio Mané puis annulé de manière très litigieuse après utilisation de l’assistance vidéo (VAR). L’instance réclame également un penalty pour une main non sifflée de Yerry Mina dans la surface colombienne. "Ces faits ayant été à l’origine directe de l’élimination du Sénégal nous ont motivé à vous saisir dans cette lettre de protestation, en espérant que toute la suite requise lui sera accordée", a écrit la FSF.

Le Sénégal se plaint du Japon

L’instance ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle a également adressé une lettre de réclamation pour "infraction aux règles d’éthique et de fair-play". Ce courrier "porte sur le comportement inacceptable et attentatoire aux valeurs d’éthique et de fair-play prônées par la FIFA à l’occasion de l’autre match du groupe Japon VS Pologne. A partir de l’ouverture du score par la Colombie dans le match nous opposant, il est de notoriété publique que l’équipe du Japon s’est adonnée à un refus de jouer aux antipodes des principes gouvernant le sport, comportement qui a valu aux deux équipes des huées du public et qui a été relaté par l’ensemble des observateurs et la presse internationale. L’entraîneur du Japon n’a pas hésité en conférence de presse à assumer ouvertement la décision de manipuler le résultat du match."

A partir de là, la FSF réclame "que des procédures idoines soient ouvertes" et que "des sanctions appropriées soient prises contre les personnes et équipes mises en cause." Ces demandes ont peu de chances d’aboutir mais au moins le Sénégal aura tenté le coup…

- La lettre de protestation du Sénégal

- La lettre de réclamation du Sénégal

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Classement FIFA : la France détrônée, la Tunisie respire
PSG : Choupo-Moting réagit à son premier match
Nîmes : bonne nouvelle pour Rachid Alioui
Les CAF Awards le 8 janvier 2019 à Dakar
TP Mazembe : Kalaba n’est plus écarté
LDC : quand Mané ridiculise Neymar
Etoile Rouge : "Koulibaly serait attaquant chez nous"
Corruption : les tarifs pour truquer un match en Algérie…
UFOA A (U17) : le Sénégal sacré à la maison
Spartak : Hanni taclé par son entraîneur
Voir + d'infos