Menu
Mondial des clubs : le WAC Casablanca rentre vraiment bredouille...

Pas assez rigoureux en défense et en manque d’efficacité, le Wydad Casablanca a été battu par les Japonais d’Urawa Red Diamonds (2-3) ce mardi lors du match pour la 5e place du Mondial des clubs.

Encore raté pour le Wydad Casablanca. Eliminés samedi par Pachuca (0-1 ap), les Marocains avaient à cœur de terminer le Mondial des clubs sur une meilleure note mais ils se sont encore inclinés ce mardi face à Urawa Red Diamonds (2-3) lors du match pour la 5e place qui avait lieu à Al Ain. La partie a démarré fort avec l’ouverture du score japonaise par Mauricio sur un bijou de l’extérieur de la surface (18e). Mais le WAC a réagi tout de suite et égalisé par El Haddad sur un coup-franc non coupé (21e). Fou, ce début de match a vu les Nippons reprendre les devants dans la foulée grâce à Kashiwagi, seul au second poteau (26e).

Après la pause, Mauricio a profité d’un mauvais renvoi de la défense marocaine pour signer un doublé synonyme de break (60e). Les hommes d’Houcine Ammouta auront eu le mérite de ne pas lâcher et finiront par réduire le score. Accordé avec l’aide de l’assistance vidéo et transformé par Hajhouj (90e+4), le penalty du 2-3 dans le temps additionnel n’aura toutefois rien changé pour le champion d’Afrique qui sort par la petite porte, comme ses prédécesseurs depuis 3 ans…

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Tunisie : Mondial terminé pour Mouez Hassen
Mondial 2018 : malgré Salah, l’Egypte vers la sortie…
Mondial 2018 : Salah débute contre la Russie
Mondial 2018 : le Sénégal s’offre la Pologne !
Maroc : décision mercredi pour Amrabat
Sénégal : Mané et Sarr débutent contre la Pologne, pas Kouyaté
Sénégal : "la première fois qu’on voit le coach pleurer"
Coupe du monde : une candidature Algérie-Maroc-Tunisie en 2030 ?
Sénégal : la génération 2002 en force
Tunisie : Kane dénonce de "l’antijeu"
Voir + d'infos