Menu
"Pas raciste", Tony Henry ne veut plus d’Africains à West Ham !

Chef de la cellule de recrutement de West Ham, Tony Henry a été provisoirement suspendu par le club londonien ce jeudi après avoir tenu des propos racistes et discriminants à l’encontre des joueurs africains.

Plus de 3 ans après les propos polémiques de Willy Sagnol sur le " joueur typique africain", voilà qu’un nouveau scandale éclate, cette fois de l’autre côté de la Manche, à West Ham. Chef de la cellule de recrutement du club londonien, Tony Henry ne s’en cache même pas, il pratique la discrimination à l’égard des joueurs africains. "Nous ne voulons plus de joueurs africains", a écrit le dirigeant dans un mail révélé par le Daily Mail.

"C’est vrai, nous avons déjà trois joueurs africains et nous n’en voulons pas plus. Il n’y a pas de raison précise, il n’y a rien de raciste. Mais parfois ils peuvent avoir une mauvaise attitude", a ajouté Henry lorsqu’il a été invité à s’expliquer. "Nous avons eu des problèmes avec Sakho. On constate que lorsqu’ils ne sont pas dans l’équipe, ils provoquent le désordre. Je n’ai rien contre la race africaine. Il y a de très bons joueurs africains. Mais parfois, ils posent des problèmes quand ils ne jouent pas, comme Diafra".

Choqués par ces propos nauséabonds et terriblement stigmatisants, les Hammers n’ont pas tardé à réagir. "Le club peut confirmer que le chef de la cellule de recrutement Tony Henry a été suspendu pour procéder à une enquête complète. West Ham United ne tolérera aucune sorte de discrimination et a donc agi rapidement en raison de la gravité de ces allégations", a indiqué l’actuel 12e de Premier League dans un communiqué. André Ayew (Swansa) et Sakho (Rennes) partis cet hiver, le Congolais Arthur Masuaku et le Sénégalais Cheikhou Kouyaté sont les derniers joueurs africains présents dans l’effectif des Hammers.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
CAN 2019-Cameroun : la compo au Malawi avec Ntep, sans Anguissa ni Ekambi
CAN 2019 : la compo du Maroc aux Comores avec plusieurs changements
CAN 2019-Togo : toujours sans Adebayor en Gambie…
CAN 2019 (Q) : le programme de mardi
Sénégal : Mané incertain face au Soudan
Lille : Nicolas Pépé élu joueur de Ligue 1 du mois de septembre
Côte d’Ivoire : sans Zaha et Serey Dié à Bangui
Maroc : le penalty, un ancien international vole au secours des Comores
Gabon : encore une brouille avec Aubameyang ?
Guinée Bissau : le sélectionneur va mieux
Voir + d'infos