Menu
Tunisie : Benzarti de retour aux affaires

Actuellement à la tête du Wydad Casablanca, Faouzi Benzarti a été officiellement nommé sélectionneur de la Tunisie samedi. Il succède à Nabil Maaloul, parti après le Mondial 2018.

La Fédération tunisienne (FTF) n’a pas perdu de temps. Confrontée au départ de Nabil Maaloul au Qatar après l’élimination au premier tour du Mondial 2018, l’instance a révélé samedi l’identité de son successeur. Il s’agit du local Faouzi Benzarti, actuellement en poste au Wydad Casablanca. Le technicien s’est engagé pour deux ans.

Considéré comme l’un des entraîneurs de club les plus côtés du continent, l’homme de 68 ans avait déjà dirigé les Aigles de Carthage en 2009/10. Les médias marocains affirment que le technicien va rester en poste au WAC et assumer les deux fonctions, mais il est difficile de vérifier cette information en l’état.

Sanguin, Benzarti est célèbre pour avoir mené le Raja Casablanca en finale de la Coupe du monde des clubs en 2013 (défaite 2-0 contre le Bayern Munich). Passé ensuite par l’Etoile du Sahel (2014-16), il a pas mal bougé depuis en rejoignant l’Espérance Tunis en 2017 puis le WAC cette année après le sacre des Marocains en C1. A noter que la FTF avait récemment tenté d’attirer le champion d’Afrique 2017 Hugo Broos à ce poste mais sans succès.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Togo : la Fédération répond aux accusations de la Gambie
Liverpool : Mané et Salah aptes, pas Naby Keita
Accord de principe entre la FIFA et la Sierra Leone
Algérie : Zetchi rassure Belmadi
Guinée-Wakriya : la folle rumeur Djibril Cissé !
FC Barcelone : Moussa Wagué va enfin pouvoir jouer
TP Mazembe : Doxa Gikanji, c’est signé (officiel)
Tunisie : Bilel Mohsni va coûter cher à l’ES Sahel
CAN 2018 féminine : le Kenya remplace la Guinée Equatoriale (officiel)
Centrafrique : Gery Yakité succombe à ses blessures
Voir + d'infos